REFERENDUMS

VOTATION POPULAIRE DU 5 JUIN: 2x NON AUX COUPES BUDGETAIRES EN VILLE DE GENEVE

argumentaire

Votation communale en ville de Genève : 2X NON

1. Acceptez-vous la délibération du Conseil municipal de la Ville de Genève, du 15 décembre 2015, approuvant le budget 2016, en tant qu’elle prévoit la diminution de 4 362 374 F des dépenses du groupe de comptes 31 (biens, services et marchandises) par rapport à l’exercice précédent?

COMMENTAIRE GROUPE 31

2 Acceptez-vous la délibération du Conseil municipal de la Ville de Genève, du 15 décembre 2015, approuvant le budget 2016, en tant qu’elle prévoit la diminution de 3 195 714 F des dépenses du groupe de comptes 36 (subventions accordées) par rapport à l’exercice précédent?

COMMENTAIRE GROUPE 36

La campagne est lancée: APPEL A L’ACTION!
affichez dans vos lieux
tractez autour de vous
participez aux événements

 

7 mars 2016 : MAGNIFIQUE SUCCES POUR LE DEPOT DES DEUX REFERENDUMS!

9546 paraphes contre les coupes dans les lignes budgétaires 31 (biens, services et marchandises) et 9414 contre les coupes dans les subventions aux associations (lignes 36) ont étés déposés jeudi 11 février par la gauche, les verts, les associations et la mobilisation des milieux culturels représentés par la culture lutte (4000 par ligne étant requises).

La campagne débute immédiatement et durera jusqu’au 5 juin ou les électeurs de la Ville de Genève devront se prononcer.

Bravo à tous!

communiqué de presse dépôt des référendums

Nietzsche_Ree_Salome_Peitsche


 

NON AUX COUPES BUDGÉTAIRES
EN VILLE DE GENÈVE

La culture à Genève est aujourd’hui attaquée de toutes parts. Après les coupes annoncées par le Canton, la majorité du Conseil municipal de la Ville de Genève a imposé des coupes à hauteur de 2,5 millions de francs pour nos secteurs d’activités, alors que le budget présenté par le Conseil administratif était excédentaire de 8,2 millions de francs.

Ces coupes n’avaient donc pas lieu d’être et pourtant elles représentent :

  • 2 % à toutes les structures subventionnées (groupe 36) ;
  • 10 % dans les fonds généraux destinés à la création artistique et au soutien des artistes et compagnies indépendantes (groupe 36) ;
  • 2,5 % dans les prestations culturelles et sociales offertes à la population (groupe 31).

Elles interviennent alors que le secteur culturel est déjà fragilisé par un alourdissement des procédures administratives et de nouvelles dispositions légales cantonales contraignantes (Loi sur la culture, Loi sur la répartition des tâches, Loi sur la restauration, le débit de boissons, l’hébergement et le divertissement).

Ces coupes ont été décidées sans consultation des milieux concernés et sans réflexion sur leurs réels impacts. Les répercussions sur l’offre culturelle et le rayonnement de notre ville seront lourdes à court et long termes. Ce sont non seulement des institutions, des associations, des emplois (artistes, créateurs, personnel technique et administratif, artisans, etc.), et des lieux de travail qui sont en danger, mais plus largement la place de la culture dans notre société.

La culture, dans toute sa diversité, est une force vitale et dynamique pour notre cité. Nous invitons les électeurs et électrices de la Ville de Genève à signer les deux référendums pour dire :

NON à la destruction des moyens de création ;
NON à la diminution des événements culturels ;
NON à la restriction de l’accès à la culture pour les citoyennes et citoyens ;
NON à l’affaiblissement des secteurs social et culturel, et de la fonction publique.

Signez et faites signer les référendums aujourd’hui, afin de garantir un paysage culturel diversifié, des moyens de créations adaptés, des événements culturels de qualité, et surtout une culture accessible à toutes et à tous!

Les formulaires doivent être retournés au plus tard le 08 février 2016.

Référendums à imprimer 

Seul-e-s les électrices et électeurs de nationalité suisse ayant leur droit de vote sur la commune de Genève et les étrangères et les étrangers domicilié(e)s dans la commune et résidant en Suisse depuis au moins 8 ans peuvent signer ce référendum communal.